Rechercher

Approches du conte

Dernière mise à jour : 20 juil.

Un conte c’est d’abord un récit issu de la tradition orale. Même travestis par les idéologies contemporaines de leurs adaptations, les sources souterraines de sagesses archaïques courent sous les pelouses des jardins à la française des pilleurs de merveilleux. Ni Perrault, ni Disney n'ont réussi à éradiquer des contes la puissance sauvage qui s 'exprimaient dans ces légendes anciennes.


Le conte narre, il raconte quelque chose d'intemporel , il ra-conte, il conte à nouveau quelque chose qui s'est passé avant, hier ou il y a mille ans ou bien dans un lointain futur. Entrer dans le temps du conte, c'est s'introduire dans une causalité épurée de la contingence.

Les faits sont une description de la réalité matérielle, de la manifestation des forces. La pratique du conte comme accès aux sagesses primordiales, commence avec une enquête policière. On doit s’appliquer à poser les faits, en posant des questions., d’une part pour chercher une vérité mesurable et d’autre part pour éviter l’émotionnel et toute la subjectivité qui s’y rapporte .

Ce qui c’est passé, quelles paroles ont vraiment été prononcées, comprendre les étapes c’est entrer dans le corps du récit. Cela nécessite de la rigueur, de la patience, de l’humilité autant de qualités nécessaires pour ne pas se laisser entraîner dans des interprétations fulgurantes, souvent soufflées par l’inconscient. L ’inspiration n’est pas toujours lumineuse si elle n’est pas étayée par un discernement solide.

Ces précautions appliquées, il est possible d’aller plus loin, de creuser sous les évidences, de poser les bonnes questions, de chercher les squelettes dans les placards et de reconstituer les puzzles des sagesses oubliées.


Entrer dans l’univers d’un conte c’est retrouver la caverne des mystères.




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout